Célibataire, oui j’assume et puis quoi ?

Es-tu en couple ou célibataire ?

Cette question on nous l’a tous déjà posé une fois. Que ce soit par nos amis, la famille, les collègues ou de simples connaissances, c’est la question qui revient le plus. A croire qu’être célibataire ou en couple a une réelle importance sur notre épanouissement. Voici ce que j’en pense.

Bref, et si on parlait de célibat ?

A l’heure actuelle où j’écris ce billet, plus de la moitié de mon entourage est célibataire. Mais pourquoi ? Chacun de nous, d’une façon ou d’une autre, a ses raisons propres d’être seul. Déception amoureuse, manque de confiance en soi, manque de compromis, ou simplement dégoût du sexe opposé du à de nombreuses mauvaises expériences. Mais est-il vraiment nécessaire d’être en couple pour être heureux ? Je ne le pense pas !

Personnellement j’ai frôlé tous les côtés sombres du célibat. Mes expériences passées ne m’ont pas du tout allégé la tâche. Entre déception et instabilité j’ai dû me poser seule, réfléchir à moi, ma vie et mon futur. Après de longues réflexions et d’analyses, j’ai finalement pu conclure que je n’avais pas forcément besoin de quelqu’un pour me sentir bien dans ma peau et atteindre mes objectifs personnels.

Au contraire, loin des tensions de couple, des prises de tête et des infidélités à répétition ; j’ai su trouver ce qu’il me fallait pour m’épanouir. Ma devise : mon bonheur d’abord, le reste suivra. C’est en ce sens que je me suis concentré sur mes études, mes projets et ma carrière professionnelle. Cela n’a été que facile parce que je n’avais pas d’éléments qui autour pouvaient me détourner de mes objectifs ou me déconcentrer. Et c’est seulement quand tout ceci a commencé à prendre forme que j’ai songé à me poser avec quelqu’un. Même si le besoin n’y était pas vraiment car j’avais pris gout à autre chose : l’argent. Et comme j’aime bien le dire, il (l’argent)  est mon premier et mon dernier compagnon.

Cependant, pas toujours facile d’être célibataire quand l’entourage regorge d’histoires d’amour incroyables. Dans la famille, les amis, sur les réseaux sociaux, à la télé dans les magazines même le voisin à côté est en couple et heureux. Finalement, ça semble si simple pour les autres de trouver l’âme sœur.

Être célibataire ce n’est pas finalement plus mal….

Au-delà de la solitude,  le célibat a ses avantages. Pas de compte à rendre à qui que ce soit, on voit qui on veut quand on veut, on se lève à l’heure que l’on veut (sauf si c’est encore chez papa et maman). Et, le bonus, on peut laisser la vaisselle trainer deux trois jours et même plus (lol). Mais qu’on soit d’accord: si c’est plutôt plaisant sur le moment, ce n’est pas cela qui mènera loin dans la vie. D’autant que les mauvaises habitudes se prennent vite et ont la vie dure.

Le véritable avantage du célibat est qu’il permet de bien se connaitre. En se retrouvant face à soi-même, on peut se poser des questions sur nos envies, nos goûts, ce que l’on veut profondément vivre. Plus on apprend à être seul, plus on est libre de trouver en soi nos propres ressources, car on sait déjà ce qui nous rend heureux. En fait, sans s’en rendre compte, on construit les bases pour un jour construire un couple durable. Parce qu’un couple heureux, ce sont deux célibataires heureux.

On ne va pas se mentir : le célibat n’est pas toujours un choix et la solitude peut être difficile à vivre. Du coup les amis sont hyper importants. Aimer et être aimé, cela peut se vivre aussi dans l’amitié, savoir donner aux autres, faire des rencontres pendant des voyages, avoir des projets et des activités diverses et variées.

Alors tu es célibataire, tes proches te mettent la pression pour les présenter quelqu’un ?

Pas de panique, le célibat n’est qu’une bulle dans laquelle on s’enferme. Sinon, ta force de caractère, ton goût de la vie et tes nombreuses qualités vont t’aider à te construire. Il existe des célibataires heureux et même très heureux parce qu’ils ne le vivent pas comme une punition.

Mesdames, messieurs, il est temps d’assumer votre célibat et de le vivre pleinement ! Enfin profitez de l’instant avant qu’un envahisseur ne vienne bouleverser votre quotidien.

Je termine ce billet par une petite citation : « L’homme idéal à la recherche de la femme idéale : le meilleur moyen de rester célibataire ! » – Dominique Blondeau.

6 commentaires sur “Célibataire, oui j’assume et puis quoi ?

    1. Bonjour Richard, merci de l’intérêt que vous portez à cet article, en donnant votre point de vue. Pour vous répondre je dirais qu’être célibataire n’est pas une malédiction mais, se mettre en couple parce que les autres le sont ça par contre est une étroitesse d’esprit !!
      Bien de chose à vous ! 😉

  1. Une amie me racontait cette anecdote. Une de ses amies fraîchement mariée la croise et lui demande : tout le monde se marie là, et toi, tu es mariée?
    Mon amie de répondre : les gens meurent aussi, et toi, es-tu morte?
    Très beau billet. Merci.

  2. Un article intéressant. Mais tu sais une chose , la société africaine exige souvent aux jeunes de se marier malgré leurs vœux de celibats.

    1. bonjour cher ami; je suis entierement d’accord avec toi! la société encore la société et toujours la société. Eh bien il serait peut être temps de laisser place aux réalités de la société plutôt qu’aux clichés!!! Bien a vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *